Accueil du site > Activités > Congrès archéologique > Congrès archéologique 2018 : Saintonge (Charente-Maritime)

Congrès archéologique 2018 : Saintonge (Charente-Maritime)

Du jeudi 7 au lundi 11 juin 2018

"Monastères et réseaux monastiques en Saintonge" (Charente-Maritime)

"Monastères et réseaux monastiques en Saintonge"

Télécharger ICI la brochure de PRESENTATION du 177e congrès de la SFA en Saintonge (Charente-Maritime) (PDF)

INSCRIPTION au 177e congrès de la SFA en Saintonge (Charente-Maritime) :
Télécharger ICI le bulletin d’inscription (FORMULAIRE à remplir)
OU télécharger ICI le bulletin d’inscription (version IMPRIMABLE seulement)

Vous avez jusqu’au 16 mai 2018 pour renvoyer votre bulletin d’inscription accompagné du règlement.

Informations pratiques :

Les cars partiront de la Geoffroy Martel à SAINTES (parking derrière l’abbaye aux Dames)

OUVERTURE DU CONGRES
La séance d’ouverture du congrès a lieu à Saintes, à l’Abbaye-aux-Dames, 11 place de l’abbaye, le jeudi 7 juin 2018 :
A partir de 15h : accueil des congressistes
15h30 : Assemblée générale 2018 de la SFA
16h30 : Séance d’ouverture du 177e Congrès archéologique de France
17h45 : Conférences
18h30 : fin de la journée d’ouverture

FIN DU CONGRES
Le congrès se termine à Pérignac le lundi 11 juin à 17h15. Le retour du car à la gare SNCF de Saintes est prévu à 18h.

Présentation du 177e congrès archéologique de France

"Monastères et réseaux monastiques en Saintonge"

L’approche des monastères et des réseaux monastiques médiévaux de la Saintonge permettra d’élargir la découverte aux espaces de vie des moines, moniales et chanoines ou de ceux qui en dépendaient, tels les chevaliers du château de Broue.

Les bâtiments fonctionnels et la topographie des sites seront largement abordés sans négliger toutes les mutations stylistiques auxquelles ses constructions ont été soumises jusqu’à leur abandon parfois et à leur renaissance récente pour beaucoup.

La Saintonge concentre, autour de Saintes, chef-lieu du diocèse médiéval, de la vallée de la Charente et de ses affluents et dans le golfe des Santons, entre Marennes et Rochefort, un grand nombre d’établissements monastiques, abbayes indépendantes ou prieurés rattachés à de grands établissements parfois lointains, fondés ou refondés entre le XIe et le XIIIe siècle.

Le programme se concentrera sur les principaux sites monastiques conservant des parties significatives de leurs bâtiments conventuels, qu’ils datent du Moyen Âge ou des réaménagements modernes parfois spectaculaires comme à Saintes, Saint-Jean-d’Angély ou Sablonceaux, sans négliger leurs églises, romanes, gothiques ou modernes.

Certains sites visités sont inédits et n’ont jamais été abordés par la SFA, qui s’inscrit ainsi dans l’actualité de la recherche, ces monuments faisant actuellement l’objet d’un programme d’investigation scientifique à l’échelle de la grande région, dont certains acteurs seront engagés dans les présentations in situ et dans la publication du Congrès.

Le réseau Abbatia, qui regroupe les gestionnaires et propriétaires de certains sites monastiques de Nouvelle-Aquitaine constitue un partenaire privilégié favorisant l’accès dans les meilleures conditions à ces sites complexes.

Christian GENSBEITEL , maître de conférences en histoire de l’art médiéval, Université Bordeaux Montaigne, UMR 5060 IRAMAT-CRP2A, coordinateur scientifique

Monuments inscrits au programme

Saint-Bris-des-Bois, abbaye de Fontdouce ; Saintes, abbaye-aux-Dames, église Saint-Pallais, couvent des Jacobins, cloître de la cathédrale Saint-Pierre, église Saint-Eutrope ; Saint-Jean d’Angély, abbaye royale ; Nuaillé-sur-Boutonne, prieuré d’Oulmes ; Aulnay, église Saint-Pierre ; Sainte-Gemme, prieuré ; Geay, église Saint-Vivien ; Trizay, prieuré Saint-Jean-l’Évangéliste ; Tour de Broue ; Saint-Sornin, église Saint-Saturnin ; Abbaye de Sablonceaux ; Corme-Royal, église Saint-Nazaire ; Pons, Hôpital-Neuf ; Pérignac, église Saint-Pierre.

RETOUR AU CALENDRIER DES ACTIVITÉS 2018

haut de page