BM 175-1 2017

Bulletin monumental n°175, tome 1 . Disponible en librairie à partir de mars 2017 :
- Le portail Saint-étienne de la cathédrale de Meaux et son prototype parisien : un « copier-coller », par Stefan Albrecht
- « Faire plaisir à l’Ami » : réflexions sur les présents de Ferdinand Ier de médicis et les premiers travaux de Tommaso Francini en France, par Emmanuel Lurin
- Et toujours l’actualité des régions ainsi que l’actualité de la recherche avec les rubriques Chronique et Bibliographie

Comment acheter ce numéro ?

L’ouvrage est disponible à partir mars 2017 auprès de la librairie PICARD & EPONA :
Pour le commander, complétez ceBON DE COMMANDE (cliquez ici pour le télécharger en PDF) et renvoyez-le, accompagné de votre règlement à :
Picard & Epona
18, rue Séguier
F-75006 Paris
T. 01.43.26.40.41
contact@librairie-picard.com

Retrouvez les publications de la S.F.A sur le site de la librairie Picard en cliquant ICI. Prix de vente en librairie : 19 €

Bulletin monumental 175-1 : Sommaire

Articles

- Le portail Saint-étienne de la cathédrale de Meaux et son prototype parisien : un « copier-coller », par Stefan Albrecht

- « Faire plaisir à l’Ami » : réflexions sur les présents de Ferdinand Ier de médicis et les premiers travaux de Tommaso Francini en France, par Emmanuel Lurin

Mélanges

Le sculpteur et ses modèles. Hypothèses sur le processus de fabrication de trois retables bas-normands des années 1400, par Chloé Ariot

Textes et documents

Louis van Bodeghem et le chœur de la cathédrale Saint-Lambert de Liège en 1527, par Emmanuel Joly

Actualité

Paris. Enceinte de Philippe Auguste : observations sur la tour et la courtine de la rue des Rosiers (Didier Busson)

Vienne. Poitiers. Cathédrale Saint-Pierre : la question de la restauration des décors peints du bras sud du transept (François Jeanneau)

Chronique

Architecture religieuse et civile, XIe-XXe siècle. Saint-Germain-des-Prés : les campagnes de construction de l’abbatiale du XIe siècle (Éliane Vergnolle). — Un hôtel des années 1430 à Caen (Pierre Garrigou Grandchamp). — La « première synthèse » sur l’hôtel de Condé (Paris) [Nicolas Courtin]. — Les reconstructions architecturales en Alsace (Pierre Pinon)

Restaurations : modes et méthodes. Restaurer ou rhabiller : les changements de mode (Françoise Hamon). — Charpente et couverture, des études pour mieux restaurer (Jean-Yves Hunot)

Sources : iconographie, épigraphie, photographie. Signalement : Saint François au Mont-Saint-Michel et la transmission mémorielle (Dominique Hervier). — L’album de dessins de François Thiollet : une source architecturale et topographique post révolutionnaire (Yves-Jean Riou). — « Paysages et monuments du Poitou » : la photographie au service du patrimoine (Hélène Bocard). — Le Bulletin monumental, archives de la pensée savante : l’idée du temps d’hier à aujourd’hui (Françoise Boudon). — La société de l’histoire de Paris et de l’Île-de-France : regard rétrospectif (Dominique Hervier)

Bibliographie

Archéologie. Caroline Bolle, Geneviève Coura et Jean-Marc Léotard (dir.), L’archéologie des bâtiments en question. Un outil pour les connaître, les conserver et les restaurer (Emmanuel Litoux)

Antiquité tardive. Yumi Narazawa, Les autels chrétiens du Sud de la Gaule (Ve-XIIe siècles) [Anne-Bénédicte Mérel]. — Michèle Gaillard (éd.), L’empreinte chrétienne en Gaule du IVe au IXe siècle (Anne-Bénédicte Mérel)

Architecture religieuse. Nicolas Gautier (dir.), La Cathédrale du Mans, du visible à l’invisible (Jacques Moulin). — Mathieu Lours (dir.), Paris et ses églises, du Grand Siècle aux Lumières… (Françoise Hamon)

La ville. Stéphane Bourdin, Michel Paoli et Anne Reltgen-Tallon (dir.), La forme de la ville de l’Antiquité à la Renaissance (Pierre Pinon). — Pierre Garrigou-Grandchamp, L’art de la guerre. L’école Militaire à Paris (Françoise Hamon). — Christophe Marcheteau de Quincay, Un fantôme dans la ville, l’ancien hôtel de ville de Caen disparu en 1944, séminaire des eudistes de 1664 à 1792 (Françoise Boudon)

Architecture civile. Burghard Lohrum et al., La maison en pan-de-bois (Pierre Garrigou Grandchamp). — Marie Pottecher, Jean-Jacques Schwien, Jean-Philippe Meyer et Alexandre Freund-Lehmannn (dir.), L’Alsace au coeur du Moyen Âge. De Strasbourg au Rhin supérieur, XIe-XIIe siècle (Pierre Garrigou Grandchamp). — Marc Grodwohl et al., Les villageois de Lutter en leurs demeures. Une archéologie de la maison dans le Jura alsacien, 1530-1630 (Pierre Garrigou Grandchamp). — Térence Le Deschault de Monredon, Le décor peint de la maison médiévale. Orner pour signifier en France avant 1350 (Pierre Garrigou Grandchamp). — Christian de Mérindol, Images du royaume de France au Moyen Âge. Décors monumentaux peints et armoriés. Art et histoire (Pierre Garrigou Grandchamp)

Hydraulique. Nicolas Faucherre, Delphine Gautier et Hervé Mouillebouche (dir.), L’Eau autour du château (Jacques Moulin). — Thomas Liebert, Die historische Wasser-führung der Zisterzienserabtei Eberbach im Rheingau. Bodenfunde, Baubestand und Schriftquellen als Spiegel der Wasserbaukunst des Ordens (Thomas Coomans)

Vitrail. Caroline Blondeau, Le Vitrail à Rouen, 1450-1530 « L’escu de voirre » (Isabelle Lecocq)

Manuscrits. Albert Derolez, The making and meaning of the Liber Floridus. A study of the original manuscript Ghent, University Library MS 92 (Christian Heck). — Deirdre Jackson, Nigel Morgan, Stella Panayotova, éd., Illuminated manuscripts in Cambridge. A catalogue of western book illumination in the Fitzwilliam museum and the Cambridge colleges, Part three : France, vol. 1, c. 1000 – c. 1250 (Christian Heck)

Résumés analytiques

Le portail Saint-Étienne de la cathédrale de Meaux et son prototype parisien : un « copier-coller », par Stefan Albrecht

Dans l’histoire de l’art, le portail de la façade sud de la cathédrale de Meaux représente un cas particulier. Il s’agit d’une copie directe du portail de la façade sud de la cathédrale Notre-Dame de Paris qui lui est antérieur de quelques années. Des mesures de précision à l’aide d’un scanneur au laser d’une part et des analyses effectuées depuis un échafaudage installé à cet effet d’autre part permettent de déterminer avec plus de précision le processus de la conception et de la mise en œuvre des deux portails. L’article démontre que la copie de Meaux a été réalisée par l’intermédiaire de dessins. Ce qui a occasionné, lors de la mise en œuvre des malentendus et des erreurs. Parallèlement la coupe différente des blocs de pierre a généré d’autres modifications si bien que l’on doit conclure à une étroite collaboration entre le dessinateur et le sculpteur.

« Faire plaisir à l’Ami » : réflexions sur les présents de Ferdinand Ier de médicis et les premiers travaux de Tommaso Francini en France, par Emmanuel Lurin

L’article précise plusieurs aspects de l’histoire des présents de Ferdinand Ier de Médicis à Henri IV qui ont été révélés dans la publication d’Alexander Rudigier et de Blanca Truyols (Bulletin monumental, 174-3, 2016). Il observe notamment que certaines sculptures de Jean Bologne ont pu être offertes par le roi à Gabrielle d’Estrées, donc employées ailleurs qu’à Saint-Germain-en-Laye. Il envisage par ailleurs les débuts de Tommaso Francini à la cour de France : en décembre 1598 fut adopté un premier projet pour le jardin du Château-Neuf qui comportait une fontaine monumentale, deux fontaines de parterre et une seule grotte ; le chantier semble avoir été dirigé par Jacques II Androuet du Cerceau dont le projet d’aménagement au niveau de la troisième terrasse fut remplacé, en mai 1599, par celui de la « première galerie des grottes ». Il en résulta un ensemble monumental abritant cinq grottes à automates où fut employée une partie des sculptures et des matériaux envoyés de Florence, que la cour de Toscane dut compléter pour répondre à de nouveaux besoins. À partir de 1600, Francini œuvra aussi à Fontainebleau et pour des proches du roi, tels que Villeroy.

English Summaries

The south portal of the Cathedral of Meaux, by Stefan Albrecht

In the history of art, the portal of the south façade of the Cathedral of Meaux represents a special case. It is a direct copy of the portal of the south façade of the cathedral of Notre-Dame in Paris, which was constructed a few years earlier. Precise measurements made with a laser scanner and analyses made from a scaffolding installed expressly for the measuring clarified the process of conception and construction of the two portals. The article shows that drawings were used to make the copy in Meaux. This engendered misunderstandings and errors when the portal was erected. At the same time, differences in the cutting of the stones generated other modifications, leading to the conclusion that the draftsman and sculptor collaborated closely.

« To please the Friend » : reflections on the gifts of Ferdinand I de Medici and the earliest works by Tommaso Francini in France, by Emmanuel Lurin

The article looks more closely at several aspects of the history of the gifts made to Henri IV, discussed by Blanca Truyols in this issue, and suggests that the sculptures could have been offered by the king to Gabrielle d’Estrées, and thus used in locations other than Saint-Germain-en-Laye. It then takes up the earliest works of Tommaso Francini at the French court. In December 1598 an initial project was adopted for the garden of the Château-Neuf at Saint-Germain-en-Laye, which included a monumental fountain, two flower-bed fountains and a single grotto. The installation seems to have been directed by Jacques II Androuet du Cerceau, whose project for the third terrace was replaced in May 1599 by the more innovative “first gallery of grottos”. The result was a monumental conception harboring five grottos with automats, integrating some of the sculptures and materials sent from Florence, which the Tuscan court was asked to supplement, so as to respond to the new needs of the garden. Beginning in 1600, Francini also worked at Fontainebleau and for members of the king’s inner circle.

Deutsche Zusammenfassung

Das Südportal der Kathedrale von Meaux, von Stefan Albrecht

Das am Ende des 13. Jahrhunderts entstandene Portal am Südquerhaus der Kathedrale von Meaux stellt einen Sonderfall in der Kunstgeschichte dar : Es handelt es sich um eine direkte Kopie nach dem wenig vorher entstandenen Südquerhausportal der Kathedrale von Paris. Präzise Laserscan- Vermessungen und Untersuchungen vom Gerüst erlauben es, den Planungs- und Konstruktionsprozess der beiden Portale näher zu bestimmen. Der Artikel weist nach, dass die Kopie in Meaux mit Hilfe von Zeichnungen angefertigt wurde. Dabei ist es zu Missverständnissen und Fehlern gekommen. Zugleich erforderte der unterschiedliche Zuschnitt der Steine weitere Veränderungen, so dass von einer engen Zusammenarbeit von Zeichner und Bildhauer auszugehen ist.

« Dem Freund eine Freude bereiten » : Überlegungen zu den Geschenken von Ferdinand I. Medici und die ersten Arbeiten des Tomaso Francini in Frankreich, von Emmanuel Lurin

Der Beitrag verdeutlicht einige Aspekte der Geschichte der Geschenke an Heinrich IV., die im Folgenden von Blanca Truyols erörtert werden ; sie macht auf Standbilder aufmerksam, die der König wohl Gabrielle d’Estrées geschenkt hatte, und die folglich anderswo als in Saint-Germain-en-Laye aufgestellt wurden. Der Beitrag beschäftigt sich ferner Tomaso Francinis Anfängen am französischen Hof : im Dezember 1598 wurde ein erstes Projekt für die Gärten des Château Neuf von Saint-Germain-en-Laye genehmigt, das eine große Brunnenanlage, zwei Parterre-Brunnen und eine Grotte umfasste ; Jacques II. Androuet du Cerceau scheint die Arbeiten geleitet zu haben ; sein Projekt zur Gestaltung der dritten Terrasse wurde 1599 durch ein moderneres ersetzt, und zwar durch „die erste Galerie der Grotten“. Am Ende bildeten 5 Grotten mit Automaten, in denen ein Teil der aus Florenz verschickten Figuren sowie weitere Materialien eingesetzt wurden, eine Gesamtanlage, die der toskanische Hof vervollständigen musste, um neu auftretenden Bedürfnissen Rechnung zu tragen. Nach 1600 arbeitete Francini auch in Fontainebleau sowie für das Gefolge des Königs.

haut de page